Bienvenu à Christian SECCHI – Naturopathe

Notre commune a le plaisir d’accueillir un nouveau praticien depuis le mois de mars 2016.
Christian Secchi est naturopathe et partage le cabinet de Lydia Verdel, psychologue clinicienne.
Leur adresse commune se situe au 15 route de la Gare à Vourey.

Vendredi 1 avril, lors d’un moment de convivialité avec quelques membres de la municipalité, Christian Secchi nous a donné quelques précisions sur sa discipline.

« Si quelqu’un désire la santé, il faut d’abord lui demander s’il est prêt à supprimer les causes de sa maladie, alors seulement il est possible de l’aider »

Hippocrate

La naturopathie n’est pas une discipline nouvelle puisque son origine remonte aux environs de – 400 avant JC avec Hippocrate, père de la naturopathie.
Sa vision de la santé est à l’origine des principes de la naturopathie :
– Le pouvoir guérisseur de la nature.
– Identifier la cause et la traiter.
– Ne pas nuire.
– Traiter la personne dans sa globalité sur tous les plans (physique, mental, émotionnel, énergétique…).
– Éduquer et responsabiliser (chaque personne est responsable de sa santé).
– La prévention, mieux que la correction.L’étymologie du mot naturopathe vient de “the nature’s path”, le chemin de la nature.

En France, en 1935, Pierre Valentin Marchesseau crée le mot naturopathie à partir du mot latin “Natura” (Nature) et grec “pathos” (passion, ce que l’on ressent). Ce que l’on ressent de la nature.

Aujourd’hui, le naturopathe a deux rôles à jouer :
Un rôle de prévention primaire, d’éducation de santé avec une action en amont de la maladie

Un rôle thérapeutique avec une correction de terrain afin d’arriver à un processus d’auto-guérison suite à des troubles de santé.

La naturopathie se définit comme étant la philosophie, l’art et la science qui visent à apporter à l’être humain le plus haut degré de santé possible, en lui apprenant à gérer correctement ses habitudes de vie.

La santé dépend essentiellement de 4 paramètres :
– L’alimentation,
– Un sommeil qualitativement et quantitativement suffisant,
– La sérénité mentale,
– Et l’exercice physique dans la nature.

Christian Secchi - naturopathe     NATUROPATHIE 021

Retour haut de page