Cérémonie du 8 mai 2018

Les nombreux ponts de ce début mai expliquent sans doute le peu de monde présent ce mardi matin pour la cérémonie commémorative du 8 mai 1945.
Petite assemblée réunie autour des Sapeurs-Pompiers de Vourey, des porte-drapeaux et de madame le Maire. Une fois son discours prononcé (voir ci-dessous), Virginie Reynaud-Dulaurier a lu celui de la secrétaire d’état auprès du ministre des armées.

« Nous sommes tous présents pour honorer la mémoire des soldats qui, quelles que soient leurs origines, sont morts pour libérer la  France et vaincre la barbarie ;  mais également, pour nous souvenir des femmes et des hommes qui se sont opposés au nazisme et sont entrés en résistance.

La fin de la seconde guerre mondiale n’a cependant pas sonné la paix dans le monde de façon définitive.

La France a notamment connu les conflits de décolonisation et depuis « le cessez le feu en Algérie » jusqu’à aujourd’hui, 627 militaires français sont décédés lors des opérations extérieures.

4000 soldats sont actuellement déployés dans le Sahel et risquent leur vie dans des conflits qui nous paraissent lointains ; beaucoup sont blessés et doivent se reconstruire. Nous ne les oublions pas.

Ce printemps, la municipalité de Vourey a eu l’opportunité de tendre la main à nos blessés et a décidé, au nom de vous tous, de soutenir l’engagement du chef d’escadron Sébastien Personne et du général Lebel en mettant un local communal à disposition de l’association « Au-Delà de nos Handicaps ».

Nous sommes honorés d’avoir été sollicités par cette association qui soutient nos blessés et les accompagne dans leur reconstruction.

Chaque geste compte, votre présence compte, nous devons tous être acteurs de la paix.

Lors de la minute de silence, je voudrais également que nous associons dans nos pensées, la mémoire du Colonel Arnaud Beltrame, héros de la patrie ».

   

 

Retour haut de page