Le mot du maire nouvellement élu

« Je me retrouve ce soir au poste de maire de la commune de Vourey et je ne peux m’empêcher de penser aux différentes personnes qui ont fait, tout au long de mon enfance, de mon adolescence et de ma vie d’adulte que je me retrouve à de telles fonctions aujourd’hui.

Ma famille, mes amis, mes instituteurs, mes professeurs, mes élèves, mes voisins, les membres des différentes  associations et tous les citoyens qui ont croisé mon chemin m’ont enrichie de valeurs citoyennes.

Tout d’abord à mes parents qui me demandent quelle folie m’a poussée à accepter un tel engagement je ne peux que leur répondre qu’ils en sont responsables. Que cela soit dans l’encadrement des sorties de ski scolaire, à la confection de bonnets, de banderoles, de fanions, de costumes, à leur investissement dans le foot, les donneurs de sang, auprès de personnes seules, ou au conseil des prudhommes, ils m’ont montré un exemple je l’ai tout simplement suivi.

Mes  grands-parents, mon frère, mes oncles et tantes par leur métier, leur engagement dans la gestion de la cité ou par leur implication dans la vie associative ont contribué à forger en moi cette  foi dans le service public. Anciens combattants, militaire, enseignant, éducateur spécialisé, président, trésorier, secrétaire, membres actifs d’association, conseillère municipale, tous m’ont montré leur attachement à leur terre d’accueil, à leur pays, leur ville, leur village ou à leurs concitoyens.

A mes amis qui sont pour beaucoup encore investis dans diverses communes ou associations,  je me suis  imprégnée  de  vos contacts. J’ai appris  avec vous à écouter échanger et partager.

Aux enseignants qui m’ont donné l’envie de transmettre à mon tour, à mes anciens élèves, tous très différents, qui m’ont obligé à m’adapter, inventer, créer et à sans cesse apprendre, je partage avec vous ce nouvel engagement et en particulier avec Virginie mon ancienne élève de CE1.

A mes voisins des Rivoires, du Sabot, du grand Chemin et de la route de la  Gare, chaque échange fut et reste une vraie richesse pleine d’entraide, de solidarité et d’amitié.

A tonton Tiennot, pépé Rojon, M. Gaillard, maires de Fourneaux, Dolomieu et Cras, je n’oublierai pas votre simplicité et le sens des responsabilités dans vos fonctions de premier magistrat, je vais essayer d’être à la hauteur.

A Robert Veyret, qui de l’accordéon au foyer logement de Vourey au conseil général sait rester lui-même.

Au-delà des clivages politiques, l’humain subsiste et s’intéresse aux hommes et aux femmes de sa région. J’espère vous ressembler et faire que la Fabienne que je suis reste à l’écoute de chacun.

A M. et Mme Landru Michel merci de m’avoir fait aimer Vourey. Non seulement vous nous avez accueillis ma famille et moi-même mais vous nous avez aussi transmis tout votre amour pour notre village et ses habitants.

A tous je dis merci.

Je voudrais également remercier tous les électeurs, pas seulement ceux qui m’ont accordé leur confiance, mais tous ceux qui sont venus nombreux à notre réunion publique et au dépouillement et qui se sont intéressés à cette élection.

Un grand merci à mon équipe, sans elle, cette formidable aventure ne pourrait avoir lieu, je suis forte de votre présence à mes côtés.

Nous avons appris lors de la campagne électorale à nous connaître,  à nous apprécier, à nous écouter et à échanger pour pouvoir construire ensemble. Maintenant nous sommes sur les rails, prêts pour le départ.

Merci à l’ancienne équipe municipale qui nous passe le témoin avec beaucoup de disponibilité, et de gentillesse.

Enfin après avoir remercié toutes les personnes pour leur soutien, leurs messages, leurs encouragements je voudrais remercier mes trois enfants et mon mari. Jean-François, merci pour ton soutien, ta patience, ta sagesse et ton amour. Merci d’être à mes côtés dans cette nouvelle fonction.

A Gayané, Léandre et Britanny, mes trois trésors, je vous aime et je suis fière de vous, merci d’avoir accepté de céder un peu de votre place à Vourey et ses habitants. »

Fabienne Blachot-Minassian

Retour haut de page