Le mot du maire sortant

« Ma première pensée est que nous étions alors 19 et nous ne sommes plus que 18, et l’image d’Agnès est toujours présente à l’esprit de chacun.

D’autres maires, une trentaine, et d’autres équipes nous ont précédés en charge de la commune et d’autres vont venir après nous. Gardons-nous de dire que nous avons pu faire mieux, en ces périodes de fin de mandat propices à l’autocélébration. On retiendra simplement que notre équipe aura contribué à faire évoluer la commune, dans plusieurs secteurs et avec des partenariats très divers : le Pays Voironnais dont j’ai eu l’honneur d’être le Vice-président et le Conseil Général avec, au premier chef, Robert Veyret qui nous aura toujours porté la plus grande attention.

Nous aurons eu à notre actif un certain nombre de réalisations importantes et structurantes pour Vourey, mais aucun de tous ces dossiers structurants n’aura été réalisé sans opposition ou réticence : la sécurité de la RD1092 et la rénovation du centre-village ; la réhabilitation et l’extension par la CAPV de la ZA de Chantarot, où la société Archiveco construit actuellement un bâtiment de 6500 m2; la rénovation du quartier du Bayard autour des logements sociaux de l’OPAC ; nous avons contribué à la création du nouveau cabinet médical grâce à l’acquisition du local précédent ; le lotissement des Brosses a été plus un moyen financier qu’une fin en soi, mais sa réalisation a été conforme à des choix urbanistiques précis ; les voiries de Sanissard et du Vieron ont été entièrement rénovées, après quelques résistances ; comme pour la mise en sécurité des arrêts de bus.

Les bâtiments publics et les installations sportives et associatives ont bénéficié de rénovations importantes le gymnase, le boulodrome, et les écoles ont bénéficié d’une attention particulière. Le permis de construire pour la salle des familles par réaménagement de la cantine est déposé. Se souvient-on encore de la construction de notre nouvelle mairie, si bien adaptée aux attentes, des élus, des personnels communaux et surtout des habitants. Dans le parc municipal l’espace de jeux des enfants est devenue l’installation sportive la plus fréquentée de la commune.

Il reste aujourd’hui 2 gros dossiers en cours : la 2ème tranche de travaux sur l’Olon, pour laquelle le dossier d’enquête publique est prêt à être déposé. Le PLU est voté mais il faut désormais le mettre en œuvre.

Une grande satisfaction très particulière pour Val-Marie, si longtemps en danger et dont l’avenir est définitivement consolidé avec le permis de construire de la nouvelle structure enfin déposé.

Ces réalisations comme toutes les autres ont donné lieu à des débats. Elles ont rarement recueilli l’unanimité, mais c’est l’intérêt de la commune qui a toujours été mis en avant, sachant qu’il n’est pas la somme des intérêts particuliers.

francois_bosment Le consensus a été recherché tant qu’il était possible, mais en fin de course le choix proposé était celui de l’intérêt de la commune. Ce choix a été assumé par le conseil et il traduit la relation de confiance au sein de l’équipe municipale.

Il n’a pas toujours été facile et l’image qui vient est celle d’un voilier où tout est effectivement facile par beau temps. Mais la force de l’équipage se révèle par gros temps quand le vent et les courants contrarient l’avancée du bateau. Il faut savoir réduire la voilure, mais pas trop, faute de faire du sur-place ou de reculer. Il faut surveiller les vagues, juste devant l’étrave, mais tout en visant l’objectif à l’horizon. L’équipage doit être soudé pour être capable de se relayer à la barre et à tous les postes. J’ai le sentiment que c’est de cette façon qu’a fonctionné notre équipage où chacun a donné le meilleur de lui en fonction de ses disponibilités et de ses savoir-faire.

Je pense aussi que notre organisation a été bien adaptée, avec un conseil régulièrement tous les mois, des commissions actives et un bureau toutes les semaines qui a permis à 12 élus en moyenne d’être toujours au courant et donc impliqués dans l’action municipale.

Nos chemins vont diverger car c’était le dernier embarquement pour Gracieuse, Jocelyne, Isabelle, Franck, Jean-Louis et Michel. D’autres vont en rester à cette première croisière, Sylvie, Emmanuelle, Muriel, Gaëlle, André et Jean-Luc. Et cinq de nos compagnons n’ont pas le temps défaire leurs sacs avant de repartir, alors bon vent à Daniel, Franck, Jean-Paul, Serge et Bruno ; ils vont rejoindre une nouvelle équipe qui va d’abord faire le point puis qui vivra bientôt sa propre vie, comme nous l’avons vécue. A toute cette nouvelle équipe nous souhaitons bonne chance.

Mon dernier message sera pour vous remercier très sincèrement et très chaleureusement de votre confiance pendant ces 6 années. »

François Bosment, maire sortant

Retour haut de page