Nos pompiers à l’honneur lors de la cérémonie du 8 mai

Bien que l’horaire fût matinal, nombre de voureysiennes et voureysiens (anciens, parents, enfants et élus) se sont retrouvés ce lundi matin 8 mai à 9h30 devant le monument aux morts pour commémorer le 8 mai 45.

La température était fraîche, le ciel était nuageux, les voureysiens étaient eux souriants et contents de se retrouver autour des 6 portes drapeaux présents et des sapeurs-pompiers mis cette année à l’honneur par notre maire Fabienne Blachot-Minassian.

Appelés un à un, ils ont été accompagnés devant le monument par les enfants qui avaient fabriqués des lances en carton et ont planté un petit drapeau français dans la jardinière face au monument.

Après les discours, l’assemblée a chanté la Marseillaise à capella avant de partager café, jus de fruit et brioche sur la place du village.

   

   

DISCOURS DE FABIENNE BLACHOT-MINASSIAN – 8 MAI 2017

Aujourd’hui au lendemain des élections présidentielles,  nous sommes tous réunis pour rendre hommage aux soldats, aux citoyens morts pour la France. Ils ont donné leur vie pour notre liberté, pour que nous puissions choisir nos dirigeants en toute liberté et défendre les valeurs républicaines inscrites sur nos édifices publics.

Leur histoire nous a montré comment la haine et la stigmatisation de l’autre conduisent des populations à se dresser les uns contre les autres. A se détruire.

Nous rendons hommage en ce 8 mai à ces héros qui se sont dressés au péril de leur vie contre cette oppression. Nous leur en sommes reconnaissants et nous fleurirons dans quelques instants le monument aux morts  en leur mémoire.

Nous sommes également là pour perpétuer cet engagement citoyen, porter les valeurs républicaines. Que chacun de nous prenne modèle sur ces combattants en particulier : les résistants qui se sont unis pour combattre la tyrannie.  J’ai une pensée pour Charles Repellin, notre ancien résistant qui ne peut être à nos côtés.

 

En dehors des temps de guerres, les engagements citoyens pour le bien collectif peuvent se traduire différemment. Nous pouvons retrouver bon nombre de personnes dans le milieu associatif et dans toutes  les actions citoyennes comme celle du nettoyage de printemps où vous avez été nombreux en mars dernier. Nous pouvons aussi citer les conseils  municipaux, et j’en profite pour saluer les élus qui s’engagent sans compter à mes côtés pour la gestion de la commune.

Mais  il y a des hommes et des femmes qui s’engagent volontairement chaque jour dans un domaine qui nécessite de l’investissement de durée, de l’entrainement, de la formation et un dévouement quotidien. Ils sont présents à nos côtés aujourd’hui, comme à chaque commémoration. Je vous parle des sapeurs-pompiers volontaires.

Ces hommes et ces femmes nous donnent l’exemple de l’engagement citoyen au profit de la commune, des environs et des habitants. Ils s’engagent chaque jour sur leur temps libre, au risque de leur vie, à aider, sauver leurs prochains Volontaires, ils le sont pour se former et pour se rendre disponible, de jour comme de nuit.

Lorsque leur bip sonne ils partent en équipe secourir la population laissant derrière eux leur famille et leurs activités.

4130 sapeurs-pompiers volontaires et 827 pompiers professionnels œuvrent sur le territoire de l’ Isère avec une sortie toutes les 8 mn.

A Vourey c’est 21 sapeurs-pompiers volontaires qui veillent sur nous tous. Ce sont des citoyens engagés qui forment une équipe soudée autour de leur chef de caserne le lieutenant Jean-Marc Reynaud-Dulaurier.

Ils sont également disponibles auprès des enfants des TAP et des écoles. Avant les vacances ils se sont encore mobilisés pour accueillir nos jeunes.

C’est pourquoi, au nom de la municipalité, je voudrais leur remettre le diplôme d’honneur de la commune de Vourey pour leur dévouement et leur engagement citoyen. Un grand merci à tous.

 

C’est maintenant au tour des enfants de remercier les sapeurs-pompiers et de venir  devant le monument aux morts pour honorer leur engagement citoyen et rendre hommage aux hommes de notre village qui sont morts pour notre liberté.

 

Retour haut de page