Une commémoration exceptionnelle

La cérémonie du 11 novembre 2014 demeurera un évènement mémorable dans la vie et l’histoire de notre commune.

Le nom d’un 28ème poilu, Jacob BUCH, a été gravé sur le monument aux morts.

 

Pour marquer ce moment d’histoire et célébrer le centenaire de la guerre 1914-1918, les élus de la commune de Vourey ainsi que de très nombreuses personnalités se sont retrouvés mardi 11 novembre à 11h devant le monument aux morts.

Le protocole de la cérémonie s’articulait ainsi :

. Hector Todisco et Cyril Zanetti, 2 jeunes Sapeurs-Pompiers, ont amené et hissé les couleurs.
. 14 enfants de notre école ont lu quelques lignes pour chacun des 28 poilus inscrits sur le monument. Ils se sont préparés à cet évènement dans le cadre des Temps d’Activités Périscolaires (TAP), avec l’appui de Lucien Jacquemier, Pascal Frêne et Pierre Pluchot.
. Mirabelle Todisco, lycéenne à la maison d’éducation de la Légion d’honneur, a lu le discours de Kader Arif, Secrétaire d’État aux Anciens Combattants et à la Mémoire, auprès du ministre de la Défense.
. Pierre Pluchot a fait part à toute la population rassemblée, de ses travaux de recherche et d’investigation qui ont permis la réhabilitation de Jacob BUCH, ce poilu oublié. Vous trouverez l’intégralité de son texte en annexe.
. Pour clore la cérémonie, les enfants des écoles, après de nombreuses et studieuses répétitions, ont chanté la Marseillaise sous la direction de leur professeur de musique.

Pour sécuriser et faciliter les mouvements de foule devant le monument, mais également pour améliorer la qualité du recueillement, la route de la fontaine ronde a été coupée pour la première fois pour la durée de la cérémonie.

Début du texte de Pierre Pluchot : « Comme vous tous, lorsque je passais devant le monument aux morts de la commune, je pensais que la liste de ses héros morts pour la France qu’il égrenait était complète. Dans la perspective des commémorations du centenaire de la guerre de 1914-1918, j’avais depuis quelques années le projet de faire des recherches sur chacun des soldats de la commune morts pour la France afin, qu’au-delà de leur simple nom, on connaisse mieux leur famille, leur âge, leur régiment et les circonstances de leur mort au champ d’honneur. J’ai finalement entrepris ces recherches au début de la présente année et, en consultant l’état civil de cette période, j’ai été surpris de relever la transcription du nom d’un 28e poilu mort pour la France et qui ne figurait pas sur le monument. Il est bien sûr difficile aujourd’hui de savoir exactement pourquoi mais je vais donner dans les informations qui suivent tout un faisceau d’indices. Ce 28e poilu s’appelait Jacob BUCH. Il était né le 7 novembre 1895 à Pont-du-Château dans le Puy de Dôme … »

 

Article Essor

Jacob BUCH sur le monument

 

Retour haut de page