La nuit, tous les Nordiques sont jaunes !

Enthousiasme, motivation et énergie au rendez-vous !

Le groupe de Marche Nordique de Vourey compte aujourd’hui 18 marcheuses et marcheurs. Il s’étoffe régulièrement : le bouche à oreille fonctionne, la dynamique est très bonne, les retours des participants sont excellents, la technique de mieux en mieux maîtrisée, les efforts pour progresser très perceptibles et appréciés par le coach.
Les adeptes de cette Marche sportive (avec bâtons et pas n’importe quels bâtons) se retrouvent chaque lundi soir entre 18h et 19h30 avec leur équipement spécial « hiver et nocturne ». Chacun a bien sûr son pack de base (chaussures de marche, bâtons et gourde) mais le complète de sa lampe frontale ou pectorale, de ses gants, de sa casquette ou bonnet, mais surtout de son gilet jaune, question de sécurité.

Marcher la nuit, en pleine nature, sensations garanties

Tout le monde a déjà marché la nuit, autour de son habitation, pour aller chez son voisin, pour se promener tout simplement, en empruntant routes, trottoirs, chemins peut-être…mais souvent bitumés et éclairés.
Grâce à la marche nordique, en tous temps et toutes saisons, le groupe a découvert une activité collective, certes sportive (6kms par sortie, avec échauffements, étirements, et de nombreux exercices) mais également mobilisatrice et propice au dépassement de soi. Se retrouver, au milieu des champs, des bois…, loin de toutes habitations, circulation, éclairage, bruits…, procure une sensation individuelle et collective exceptionnelle et fort nouvelle pour la grande majorité des marcheuses et marcheurs.
C’est tout simplement génial que de sortir de ses pratiques sportives habituelles pour affronter simultanément la nuit, le froid, l’effort… et les conseils du coach qui corrige les positions !

Un sport complet !

La marche nordique fait travailler l’ensemble du corps : épaules, abdominaux, dos, bras, jambes. Elle favorise la circulation sanguine, augmente la capacité respiratoire et génère une grande dépense énergétique : 40% de plus que lors d’une marche classique. Le pratiquant gagne 30% de propulsion comparativement à une marche sans les bâtons.
Lors de notre dernière séance, par groupe de quatre, en file indienne et sur 1 kilomètre, nous avons fait du « fractionné » pour augmenter nos allures et rythmes cardiaques. Nous avons également cherché à synchroniser notre respiration sur nos pas, en adoptant un rythme de 2 inspirations suivies de 3 expirations.

 

Pour tous renseignements, vous pouvez joindre Daniel :
Sports Loisirs Bien Être : 06 37 45 69 87 / danielblanc505@gmail.com

 

Retour haut de page