Municipales 2020, cela avance !

Les nouveaux maires seront élus entre le 23 et le 28 mai prochains

Les conseils municipaux élus dans quelque 30 000 communes, lors du premier tour le 15 mars dernier, vont pouvoir prendre leurs fonctions. Ils seront installés lundi 18 mai, par un décret du gouvernement et devront se réunir dans les dix jours pour élire le maire et l’exécutif municipal.

Le gouvernement a communiqué ce mardi au Parlement un rapport par lequel il organise l’installation et l’élection des premiers magistrats de 30 000 des 36 000 communes de France. Celles dont le premier tour des élections municipales a permis de dégager une majorité sans devoir recourir au second tour.

Huis clos, masques, 4 m², procurations, etc.

L’exécutif a fixé un calendrier dont la première marche sera la publication, vendredi 15 mai, d’un décret par lequel il installera juridiquement à compter de lundi 18 mai les conseils municipaux élus au complet dès le premier tour, le dimanche 15 mars, à l’avant-veille du confinement. Soir 431 739 conseillers dans 30 000 municipalités.

Cette installation va permettre aux conseils de se réunir entre le 23 et le 28 mai, soit dans un maximum de dix jours, pour procéder en leur sein à l’élection du maire et de ses adjoints, donnant à chacune de ses 30 000 communes la nouvelle équipe qui la pilotera jusqu’en 2026. Une réunion que le conseil scientifique a « encadrée », insistant notamment sur l’espace suffisamment vaste qui devra être choisi pour la tenir, afin de respecter la règle des 4 m² par individu, le port du masque, la faculté de recourir à des procurations ou encore le huis clos possible – ces installations sont souvent des grands-messes.

Le gouvernement tranchera d’ici le 23 mai sur le 2e tour

En revanche, la question du second tour des élections municipales 2020 pour les 6 000 communes restantes n’est toujours pas tranchée. Se déroulera-t-il en juin, comme initialement envisagé ? Ou bien en septembre ou encore à la sortie de l’hiver 2021 en même temps que les élections départementales et régionales ?

Le gouvernement n’a pas à ce jour donné d’information, depuis que le Premier ministre Edouard Philippe avait indiqué qu’il prendrait position dans un second rapport destiné au Parlement d’ici le 23 mai.

Retour haut de page