Retour sur les cérémonies du 8 mai

Le 8 mai dernier était célébré le 77 anniversaire de la fin de la 2nde Guerre Mondiale, en présence de madame le Maire, des Sapeurs Pompiers de la commune, des élus du Conseil Municipal des Jeunes, des élus du Conseil Municipal et d’une foule ayant répondu présente une nouvelle fois.

Après son discours (à retrouver plus bas) Fabienne Blachot-Minassian, maire de la commune, a laissé la parole à 2 élues du Conseil Municipal des Jeunes. Lauren Lavastre tout d’abord, a exprimé avec ses propres mots l’inquiétude grandissante de la jeunesse au sujet d’une 3ème guerre mondiale, tout en rappelant les horreurs de la seconde. Mathilde Baret a ensuite lu un poème d’Ornella D’AMICO, N’Oublie Pas…

Les jeunes élus ont ensuite, accompagnés de Britanny, Loélia, Eglantine et Elodie, toutes 4 sapeurs pompiers volontaires à Vourey, déposé des plants dans deux coupes : l’une représentant le drapeau français, l’autre celui de l’Ukraine.

Virginie Reynaud-Dulaurier, conseillère municipale, a ensuite lu à l’assemblée le discours officiel de madame La Ministre, en présence du gendarme Fornasier de la brigade de Moirans, et de messieurs Jean Treillard et Paul Blachot, portes drapeaux de la section locale de la FNACA.

Il est à noter également la présence de madame Thérèse Repellin, veuve de Charles Repellin, ancien résistant, et de leur fils Bruno.

A la fin de cette cérémonie riche en émotions, les élus ont invité toute l’assemblée pour le pot de l’amitié sur le parvis de la mairie.

 

Discours de Madame Le Maire :

« Mesdames Messieurs
Chers élus du Conseil Municipal des Jeunes
Je vous remercie chaleureusement d’être toujours aussi nombreux, comme à chaque fois que les évènements sanitaires nous le permettent. 
Nous sommes aujourd’hui réunis sur la Place des Combattants pour la Liberté pour nous souvenir de ce 8 mai 1945, date à laquelle nos aînés fêtaient la fin de la seconde guerre mondiale et pleuraient ses victimes. Mais voilà, cette fois, j’ai du mal à faire un discours tant les évènements de ce début d’année sont douloureux.
Malgré l’Histoire avec un grand H, nous semblons avoir oublié ou simplement effacé tous les signes de la génèse d’une guerre mondiale. Et pourtant ce n’est pas faute de tout ce que nous ont transmis et enseigné tous les anciens combattants du 20ème siècle. Depuis le 24 février dernier, le despotisme d’un homme fait que l’Europe mais aussi le monde entier tremble à nouveau devant la fragilité de cette paix mondiale. 
Je me sens impuissante face à cette déferlante de haine aux portes de l’Europe, mais je veux continuer en tant que maire mais aussi en tant que simple citoyenne, à œuvrer pour qu’à notre petite échelle la solidarité et le bien-vivre ensemble priment. La solidarité existe : nous l’avons vu pendant les confinements où encore aujourd’hui avec l’Ukraine. 
Je pense que nous sommes chanceux de vivre dans un village comme le nôtre, où tout le monde peut se nourrir, se loger se soigner, s’instruire et se distraire. Mais notre chance, c’est surtout d’avoir ces jeunes qui prennent le relai et s’investissent, qui sont force de propositions et qui défendent de belles valeurs. A notre petit échelle, je veux croire en cette jeunesse qui est notre avenir et pour qui le mot Paix résonne. 
Encourageons-les, écoutons-les, faisons leur confiance et ayons confiance en l’avenir ! »

 

 

Retour haut de page